J’ai beaucoup visité le Maroc ces dernières années, pendant et après mes études de doctorat. J’ai toujours aimé les gens, les valeurs morales, l’héritage islamique et l’histoire humaine du royaume.

Mais ma visite ce mois-ci est assez spéciale. J’y vais pour participer à une conférence en novembre, un mois de volonté nationale et de détermination pour le peuple marocain. Ce mois voit la célébration de deux occasions nationales exceptionnelles avec un symbolisme historique profond. L’anniversaire de la Marche Verte et la fête de l’Indépendance sont les caractéristiques de l’histoire du Royaume. Le présent témoigne des moments historiques commémorés.

La Marche Verte a été celle où les Marocains ont pris en main leur destin et ont montré qu’ils pouvaient se rallier autour de leur leadership. Aujourd’hui, au milieu des vagues érosives de la mondialisation, les valeurs du patriotisme, de la loyauté et de l’amour du pays devraient être transmises à nos enfants.

La Marche Verte n’était pas un rassemblement ordinaire. Ce n’était pas seulement une manifestation populaire massive pour défendre la terre, la nation et la souveraineté. C’était une étape importante dans l’histoire du Maroc et un tournant où la relation entre le peuple et ses dirigeants a été testée. Les résultats étaient impressionnants. Le soutien populaire immédiat à feu le roi Hassan II était comme un vote de confiance dans sa détermination à protéger la souveraineté retrouvée contre la puissance coloniale.

La Marche Verte fut aussi une leçon pour capitaliser sur le patriotisme et utiliser la puissance douce pour acquérir les droits et préserver les intérêts stratégiques. Les manifestants n’étaient ni agressifs ni impulsifs. Portant paisiblement des Corans et des drapeaux, leur seul but était de répondre à l’appel d’un chef sage et engagé. La Marche fut une leçon de patriotisme, de discipline et de loyauté qui se manifesta dans les masses des gens. Le défunt roi Hassan II a déclaré: « Envoyer les Marocains à la Marche verte n’était pas la chose la plus difficile. Comment ils reviendraient dans leurs villes quand on le leur demandait, systématiquement et de manière organisée, de croire que le triomphe était de leur côté, était plus difficile. »

L’autre événement, la fête de l’Indépendance, marque un grand souvenir pour le peuple marocain, alors sous domination coloniale. Unis et dirigé par le roi Mohammed V, les marocains se sont opposés à tous les plans de division et de soumission coloniale. Leur détermination a abouti à une révolution sans précédent, la révolution du roi et du peuple. Après que les colons se sont rendus à cette volonté nationale écrasante, le Maroc a accédé à l’indépendance.

Repousser les puissances occupantes n’est pas la fin du voyage, mais le début d’un autre défi. La vraie indépendance est la décolonisation et le progrès culturel, économique, militaire et politique.

Lorsque le roi a été ramené au pays en 1955, le Maroc a pratiquement acquis son indépendance. Tout est venu après une lutte historique au cours de laquelle de nombreux Marocains ont fait des sacrifices et donné des leçons de patriotisme. La relation entre le roi et son peuple a été un symbole de la cohésion nationale depuis lors.

Célébrer le Jour de l’Indépendance donne au peuple une poussée pour continuer la voie du progrès. Au Maroc, l’avenir semble prometteur. Le royaume a surpassé de nombreux défis historiques grâce à la volonté du peuple et de la direction de maintenir un pays sûr et stable.
Meilleurs vœux d’un avenir radieux au brave peuple du Maroc.
Par Salem Al Ketbi

Article19.ma

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.