Les images parlent d’elles-même. Un fils s’est disputé avec son père et n’a trouvé de solution que de le poignarder dans le dos. Les jours du vieux ne sont pas en danger semble-t-il.

Le jeune « masskhot » comme l’ont décrit les sites arabophones est en cavale après avoir quitté la scène de l’incident à Touarga, au sein du palais de Rabat et la police ne tardera pas à lui mettre la main dessus, affirme-t-on.

On se demande quand est-ce que l’État réagira et mettra un jour « une véritable législation » adéquate pour dissuader la fabrication et l’usage des armes blanches à des buts criminels dans le Royaume?

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.