Dans son rapport 2014/15, Amnesty International (AI) a une nouvelle fois montré
du doigt les autorités marocaines en signalant que « la liberté d’expression,
d’association et de réunion restait soumise à des restrictions ». 
En lisant ce rapport, rendu public mercredi, « on a l’impression que
le Maroc avance à reculons…et malheureusement rappelle une triste
époque révolue, » note un militant des droits de l’homme.
 
« Les autorités ont réprimé la dissidence, poursuivi des journalistes et
 emprisonné des militants, restreint les activités d’organisations des
 droits humains, entre autres associations et dispersé par la force
 des manifestations et d’autres mouvements de protestations, » affirme
 le rapport dont une copie a été obtenu par Article19.ma.
« Les autorités ont engagé des poursuites pénales contre
 des journalistes, des militants, des artistes et d’autres
personnes qui avaient critiqué – ou étaient considérées
 comme ayant insulté – le roi ou les institutions étatiques,
 ou qui avaient fait l’apologie du « terrorisme » selon la
 définition large de ce terme dans la législation
 antiterroriste marocaine, » souligne AI dans son rapport. 
Selon AI, une procédure était toujours en cours à l’encontre
 du journaliste Ali Anouzla, poursuivi pour « apologie du
 terrorisme et assistance au terrorisme » en raison d’un
article publié sur le site d’information en ligne Lakome,
qui faisait référence à une vidéo du groupe armé AI Qaïda
au Maghreb islamique (AQMI).
 Bien qu’il n’ait pas re-publié la vidéo, intitulée « Maroc: le royaume de la
 corruption et du despotisme », qu’il a qualifiée de « propagande », Ali Anouzla
était passible d’une peine de 20 ans d’emprisonnement, précise AI.
Cette organisation internationale indépendante, basée à Londres et qui dispose d’un
bureau à Rabat, dirigé par Mohamed Sektaoui, un militant des droits de l’homme
de première heure, relate des cas d’arrestation et de détention d’autres
journalistes marocains (www.amnesty.org/fr/for media/press).
Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.