Au Maroc, pas moins de 140.000 personnes s’adonnent à la culture du cannabis. A ce chiffre il faut ajouter les membres de leurs familles, soit au total plus d’un million de marocains sont liés directement ou indirectement à cette activité illégale, selon une récente étude de l’Institut néerlandais transnational (TNI), basé à Amsterdam.

« Cette situation montre l’échec des programmes de développement alternatifs à la culture du cannabis dans le Rif », a estimé le TNI dans cette étude dont la publication a coïncidé avec la crise sociale dans le Rif, a rapporté le journal Akhbar Alyaoum.

L’étude a, en outre, relevé que le Maroc conserve toujours sa position de producteur important de Hachich dans le monde et que les producteurs de cette substance ont fait preuve d’une forte résistance aux tentatives du gouvernement d’interdire ou de réduire la plantation de cannabis et d’une grande capacité à s’adapter aux fluctuations du marché international du Hachich.

Selon le TNI, le caractère « informel du marché du cannabis » a des effets sociaux négatifs, d’autant que 48.000 planteurs sont régulièrement « menacés d’emprisonnement ».

L’Institut estime nécessaire « l’ouverture d’un dialogue » sur la réglementation de la culture du cannabis au Maroc, ajoute la même source.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.