Le « séisme » politique d’Al Hoceima continue à faire des dégâts collatéraux. L’ancien ministre du tourisme, Lahcen Haddad, qui a été cité, mardi, par le communiqué du Palais royal parmi les responsables auxquels aucune fonction officielle ne sera confiée à l’avenir et ce pour ne pas avoir été à « la hauteur de la confiance placée en eux par le souverain », a démenti avoir fait une dépression à la suite de cette annonce.

« Je suis un paysan et je ne déprime jamais », a affirmé Haddad dans un enregistrement audio diffusé par le site Alyaoum 24, ajoutant que pendant son mandat à la tête du ministère du tourisme, le secteur a été marqué par la construction de 1000 chambres à Al Hoceima et de plusieurs établissements touristiques dans cette ville.

Il a également affirmé « n’avoir rien à se reprocher » et que la convention relative au projet « Al Hoceima Manarat al Moutawassite » devait se traduire par l’octroi de 40 millions de dirhams à l’Office national du tourisme pour le lancement d’une campagne de communication autour du projet mais que, probablement, il n’a pas reçu dans les délais cette somme de la part du ministère des finances, niant qu’il en soit responsable, car « le ministre du tourisme n’a aucune autorité sur l’office lequel est le seul concerné par les observations contenues dans le rapport » et non pas le ministère. Et d’estimer qu’il n’y a rien à lui reprocher.

« Il y a des journaux qui ont dit j’ai fait une dépression…nous sommes des Aaroubia (blédards) nous ne déprimons jamais », a-t-il, par ailleurs, soutenu minimisant des mesures prises à son encontre avant de souligner que « les choses passeront dans une semaine ou deux et reviendront à leur cours normal » et qu’il était prêt à poursuivre son activité politique au parlement et sous d’autres cieux, notamment sur le plan international.

Le communiqué du Palais royal avait, rappelle-t-on, désigné plusieurs responsables du gouvernement précédent concernés par les dysfonctionnements relevé dans la gestion du projet d’Al Hoceima Manarat al Moutawassit au sujet desquels le Roi a décidé de leur faire « notifier sa non satisfaction, pour n’avoir pas été à la hauteur de la confiance placée en eux par le Souverain et pour n’avoir pas assumé leurs responsabilités », affirmant qu’ « aucune fonctions officielle ne leur sera confiée à l’avenir », selon les termes du communiqué du Palais royal.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.