Beaucoup de chemin à faire et d’efforts à déployer. Une accablante étude de la Banque mondiale vient de dévoiler que le niveau de vie des Marocains a un retard d’un demi-siècle sur celui des Européens du Sud.

La Banque mondiale (BM) vient de publier, le 20 octobre 2017, un rapport sur le Maroc qui dévoile le retard pris par le niveau de vie des Marocains en comparaison avec celui des pays du sud de l’Europe.

L’écart économique du Maroc, malgré les efforts entrepris lors du nouveau règne, se situe à environ un demi-siècle. Selon cette institution financière, le niveau de vie actuel des Marocains correspond à celui atteint par les Français en 1950, par les Italiens en 1955, par les Espagnols en 1960 et par les Portugais en 1965.

Le diagnostic de la BM affirme que le Maroc est confronté à «la nécessité de répondre à une demande moins immédiate mais tout aussi pressante que celle de l’emploi qui concerne l’aspiration d’une jeunesse à un niveau de vie pouvant se rapprocher rapidement de celui que connaissent les pays plus avancés».

L’institution financière mondiale a appelé le Maroc à «promouvoir un contrat social fondé sur la promotion d’une société ouverte ; par le renforcement des institutions, le recentrage de l’action de l’État sur ses fonctions régaliennes, le développement du capital humain et le renforcement du capital social ».

L’étude révèle que « la structure actuelle des dépenses de consommation des ménages marocains est proche de celles des pays européens dans les années 1950 et 1960 ».

Plus encore, «la part des dépenses alimentaires dans le budget se maintient à un niveau élevé (environ 40 %), témoignant du faible pouvoir d’achat des familles et de la prédominance des dépenses contraintes ».

Les experts de la Banque note que, en matière de santé, le taux de mortalité infantile du Maroc se situait en 2015 au même niveau que celui des pays européens en 1960, à environ 24 décès pour 1 000 naissances.

Les perspectives ne semblent pas être meilleures à l’horizon 2040. Cette institution estime que, malgré le fait que le pouvoir d’achat des Marocains continuera à augmenter, il «ne représenterait que 30 %» de celui des pays d’Europe du sud (Espagne, France, Italie, Portugal) en 2040.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.