Au Maroc, la polémique enfle de nouveau au Parti authenticité et modernité (PAM) à l’approche de son Conseil national, prévu dimanche prochain, quant à la personne qui devra remplacer le Secrétaire général par intérim, Habib Belkouch, dont le mandat expire après cette réunion. La question de savoir si le leader démissionnaire, Ilyas El Omari partira ou partira pas, est loin d’être tranchée.

« L’intérim assuré par Belkouch prend fin automatiquement le jour de la réunion du conseil national, car le mandat qu’il a reçu de la part du secrétaire général démissionnaire, Ilyas El Omari, concernait la gestion des affaires du parti jusqu’à la tenue du conseil national », selon le site arabophone Alyaoum24, qui cite Abdellatif Ouahbi, membre du bureau politique du PAM.
Et d’ajouter : « dès que les membres du conseil national soient informés de la démission du secrétaire général, l’intérim assuré par Belkouch devient caduc » et il sera nécessaire de trouver « une formule organisationnelle adéquate pour garantir provisoirement la gestion du parti jusqu’à la désignation d’un nouveau secrétaire général ».

Pour rappel, Ilyas El Omari a chargé, le jour même de sa démission, Belkouch d’assurer l’intérim à la tête du parti jusqu’à la tenue du conseil national.
Selon le site, source partisane a indiqué que les scénarios du remplacement d’El Omari restent « indéterminés » et qu’il était envisagé de maintenir Belkouch en tant que secrétaire général par intérim pour une période supplémentaire que le conseil national devra déterminer.

Certains s’attendent à ce que le bureau politique propose lors des travaux du Conseil national la tenue prochainement d’une réunion extraordinaire de cette instance au lieu de laisser ouverte la session de ce dimanche et ce en vue de s’accorder une période, probablement d’un mois, pour mieux préparer l’élection d’un nouveau secrétaire général.

Des rumeurs courent également sur une probable candidature au secrétariat général d’El Omari, qui avait démissionné en aout dernier alors que des partisans de ce dernier ont proposé récemment à Mustapha El Bakouri de se porter candidat à ce poste, mais que ce dernier aurait refusé.

De son côté, Ouahbi a également indiqué qu’il ne sera pas candidat, affirmant : « Je ne serai pas candidat, je soutiendrai uniquement le candidat capable de créer le consensus nécessaire dans la nouvelle phase ».

Le prochain secrétaire général du PAM reste pour le moment inconnu, il pourrait être encore Cheikh Biadillah que plusieurs membres du parti tentent de convaincre pour succéder à Ilyas El Omari.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.