La presse tunisienne décrit cette « affaire de pudeur » avec un titre révélateur et qui reflète la colère de la société civile : « Le baiser de la honte » .

Et pour cause:

Nessim Ouadi, âgé de 33 ans et son amie ont été incarcérés en Tunisie à cause d’un baiser innocent et bien consenti, échangé dans sa voiture.

Suite à un procès expéditif  le 4 Octobre, Nessim a écopé 4 mois et demi de prison, alors que son amie 3 mois, pour « atteinte à la pudeur » entre autres, a rapporté le site +Les Infos+.

Ce mercredi, ajoute le site, se tient le deuxième procès de l’affaire, suite à l’appel fait par son avocat. »

Censé nous arracher une petite larme d’émoi, l’affaire du « baiser interdit »de Nessim Ouadi, de nationalité franco-algérienne, a su au contraire soulever colère et indignement partout dans le monde, tuant par la même occasion le peu de rêves d’enfants qu’on gardait, souligne la même source.

Incrédules, grand nombre de personnes ont exprimé leur choc du fait que la plus simple et pure manifestation d’amour entre adultes, est passible de peine de prison ferme en Tunisie.

Une pétition a été soulevée pour cette cause sur +Change.org+, appelant à la libération du dit-couple, tout en dénonçant le manque de libertés individuelles dont sont privés nombre de citoyens en Tunisie, comme dans plusieurs autres pays arabo-musulmans, ajoute la même source.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.