Au nord du Maroc, les autorités locales de Nador ont procédé, mercredi au démantèlement du camps Bolingo de Salwane qui accueillait depuis plusieurs années un grand nombre de migrants subsahariens dans l’espoir de s’introduire en territoire espagnol.

Le représentant de l’Association de défense des droits humains (AMDH) à Nador a reproché aux autorités de la ville d’avoir mis le feu au camp de Bolingo faisant bruler ainsi des livres saints et maltraitant les migrants dont plusieurs, en majorité des femmes, ont été arrêtés, selon le site Hespress.

L’AMDH a posté sur sa page officielle de Facebook des photos et des vidéos montrant l’incendie provoqué par les autorités locales et qui est venu à bout des tentes et des effets personnels des migrants.

« Ce n’est pas la première fois que les autorités locales violentent les migrants africains installés au camp Bolingo pour les chasser de cet endroit », a indiqué à Hespress, le président de la section locale de l’Association, Omar Naji, estimant qu’il s’agit d’une « violation flagrante de la loi ».

Le camp de Bolingo, rappelle-t-on, avait l’objet, il y a 2 ans, d’un rapport de Human Rights Watch en recueillant des témoignages des migrants sur leur situation dramatique dans ce camp.

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

  1. le maroc royaume de l’hypocr&ise et du mensong il se vante d’étres un model pour l’afrique et le monda arabe alors en réalité c’est du FAKE bientot le makhzen n’auraplus rien à anestesier les sujets esclaves de leurs majesté le PIG KING

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.