Au Maroc, peu de gens connaissait le cinéphile Dimitri Medvedev. Et pour cause, le Président du gouvernement de la Fédération de Russie en visite officielle, ce mercredi à Rabat, a agréablement surpris de nombreux lecteurs par ses connaissances sur le Maroc, notamment le volet historique et culturel.

« L’établissement des relations maroco-russes remontent à 1777, à l’époque du Sultan Mohamed Ben Abdallah et l’impératrice Catherine II, » a écrit entre autres Medvedev, dans une chronique publiée en exclusivité à la Une du journal casablancais en langue arabe « Al Akhbar ».

Et en parlant de Casablanca, Medvedev a bien voulu rappeler aux lecteurs marocains que malgré la distance qui sépare les deux pays amis, le peuple russe connaît bien le Maroc: « Il existe un autre symbole du Maroc chez le peuple russe: le film Casablanca, une icône du cinéma du XXème siècle dont votre pays a été le cadre des événements de l’époque… »

Casablanca est un film américain réalisé par Michael Curtiz, sorti en 1942. Le sujet majeur de ce film américain est le conflit de Rick Blaine entre l’amour et la vertu : il doit choisir entre ses sentiments pour Ilsa Lund et son besoin de faire ce qui est juste pour aider le mari de celle-ci, le héros de la Résistance française, Victor Laszlo, qui doit fuir Casablanca pour continuer la lutte contre les nazis afin de libérer la France.

Medvedev a souligné à ce sujet: « Tous les cinéphiles connaissent la fin de ce merveilleux film ».

Et de conclure: « Je pense que c’est un début pour une amitié cordiale…l’amitié russo-marocaine a débuté depuis les temps anciens et je suis convaincu qu’il y a les bases pour son renforcement à l’avenir… »

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.