Le tribunal de première instance de Rabat a condamné, mardi, le directeur du quotidien « Al Alam », Abdellah Bekkali, à 20.000 dh d’amende suite une plainte déposée à son encontre par l’ancien ministre de l’intérieur, Mohamed Hassad.

Bekkali, qui est également président du Syndicat national de la presse marocaine et membre du comité exécutif du Parti de l’Istiqlal, était poursuivi pour diffamation à cause d’un article dans lequel il accusait de corruption les agents d’autorités lors des élections des membres de la chambre des conseillers.

Les séances du procès de Bekkali ont été marquées par l’organisation de nombreux sit-in de protestation devant le tribunal de première instance de Rabat appelant à l’abandon des poursuites à son encontre.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.