« Hallucinant! », et c’est le moins qu’on puisse dire. Le directeur du Salon du livre d’Alger, Hamidou Messaoudi, a provoqué la colère des algériens en justifiant la présence au salon d’un ouvrage intitulé « Comment battre son épouse ».

En réponse à une question de l’animateur d’une émission de la chaine algérienne Ennahar TV sur les critères d’interdiction de certains livres au salon et la sélection d’autres, dont « Comment battre son épouse », Messaoudi a répondu sur un ton ironique en affirmant que l’auteur aurait dû ajouter « comment battre un mari parce qu’il le mérite aussi ».

Puis, il est allé un peu loin en affirmant que livre était utile, car « parfois tu frappes ta femme et tu la regardes le lendemain, tu te dis qu’elle a été percutée par un camion ! Avec ce livre, au moins si on frappe, on le fait avec douceur ».

Suite au propos de Messaoudi plusieurs personnalités algériennes ont exprimé leur colère, dont la journaliste d’Al Jazeera Khadija Benguenna, qui a qualifié de « cyniques » dans un tweet les propos de Messaoudi.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.