Le comédien Mohamed El Khyari a affirmé qu’il a été victime d’une tentative d’assassinat, récemment, lors d’un festival à Souk Larbâa, soulignant que ses agresseurs l’ont poursuivi sur l’autoroute où il a échappé de justesse à « un accident mortel ».

Dans un entretien avec Alyaoum 24, El Khyari a ajouté que les 20.000 dh qu’il a reçus de la commune de Souk Larbâa représentent le prix de sa participation audit festival, une somme payée par l’association organisatrice de l’événement et qui est en dessous des 60.000 dh qu’il perçoit habituellement, assurant qu’il ne s’agit nullement d’une quelconque enveloppe pour vanter le responsable de la commune et son parti politique.

Il a, en outre, indiqué qu’il a fait l’objet d’une « tentative d’assassinat » à cause des critiques qu’il proférées lors de sa prestation à l’encontre des responsables de la commune et son appel au roi à entreprendre une visite inopinée dans cette ville pour voir sa situation déplorable.

El Khyari a ajouté que lorsqu’il était en train de présenter son spectacle il a aperçu un groupe douteux parmi les spectateurs dont on lui a dit qu’ils sont des proches du président de la commune et qu' »ils comptent l’égorger », soulignant que la chanteuse Najat Aatabou et sa troupe ont vu ces personnes avec « leurs armes blanches » ce qui l’a poussé à quitter rapidement les lieux.

« Personnellement, je n’accuse ni le président ni personne d’autre. Le président a tenu à prendre une photo en compagnie de sa famille à mes côtés, et je ne sais pas comment la situation a pris une autre tournure », a affirmé Al Khyari avant de relever que ses critiques ne s’adressaient pas au président en personne car la situation de la ville était déplorable bien avant son arrivée à la tête de la commune.

Il a ajouté que lorsqu’il a quitté la scène, il est monté dans sa voiture et a pris la route avant de remarquer qu’une voiture noire le poursuivait et qu’il n’a échappé à l’accident que par miracle alors qu’il roulait à 230 km/h.

Pour El Khyari, certains responsables ont pensé que le Parti justice et développement l’a chargé de critiquer la situation dans cette commune et le parti en charge de sa gestion. « Comment est-ce possible ? Le PJD m’a ruiné moi et ma famille », a-t-il toutefois soutenu, soulignant que les cahiers de charge du ministre Mustapha El Khalfi l’ont éloigné de la télévision marocaine.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.