https://youtu.be/ozTJ1_EZDY0

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelillah Benkirane, a souligné que l’Etat « n’a jamais accepté » les islamistes et qu’il a toujours été, lui même, « sous surveillance permanente » .  

« L’Etat n’a jamais accepté les islamistes, mais nous, nous sommes restés sages et s’il avait trouvé quelque chose d’insensée à notre propos il ne nous aura pas laissé travailler » , a affirmé Benkirane lors de l’Assemblée générale régionale de son parti à Skhirat consacrée à la désignation des délégués au 8ème congrès national du PJD.

« J’ai toujours été surveillé, l’Etat sait ce que je fais, s’ils avaient trouvé quelque chose d’insensée ils ne nous auront pas autorisés à travailler », a-t-il encore soutenu.

Revenant sur les coulisses de ses négociations avec le régime de Hassan II en vue d’être autorisé à mener ses activités politiques et de prédication, Benkirane a indiqué qu’il avait exprimé ses positions alors qu’il était détenu à Derb Moulay Cherif avant d’écrire à Hassan II et à l’ancien ministre de l’Intérieur Driss Basri.

« Lorsque Hassan II a demandé à Basri ce que nous représentions sur la scène politique, il lui a répondu que nous pourrions obtenir 6 sièges au Parlement. Le roi lui a ordonné par la suite de nous autoriser à nous présenter aux élections », a affirmé le secrétaire général du PJD.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.