Le mardi dernier, vers huit heures, le Caïd du deuxième arrondissement de la ville de Fnideq  s’est écroulé en voyant le Wali de la sûreté, accompagnés de policiers en civil, lui faire les poches et mettre la main sur une somme d’argent. Il a été pris, lui et un auxiliaire d’autorité, en flagrant délit de corruption.

Selon Assabah, le Caïd, originaire de Ouazzane et  âgé de trente quatre ans,  n’a trouvé rien à redire pour justifier sa possession de la somme, surtout que les numéros des billets correspondaient aux copies qui étaient entre les mains des policiers, qui ont exécuté le guet-apens , sur ordre du procureur général du roi, suite à la plainte d’un entrepreneur, faisant état des embêtements du Caïd et de  ses auxiliaires  qui obstruaient le projet qu’il construit dans un terrain relevant du commandement du deuxième arrondissement.

Le quotidien a signalé que les éléments de la police judiciaire de Tétouan ont arrêté  le Caïd et le Moqadem, pris en flagrant délit de corruption, et en possession d’un million de centimes, comme avance sur la somme convenue de cinquante milles Dirhams.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.