Est-ce le signe d’un nouveau « blocage » politique à l’horizon?  Le chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani se prépare à « une rentrée parlementaire décisive », en appréhendant un changement de « rapports de force » après les récentes déclarations du secrétaire général du Parti justice et développement, Abdelillah Benkirane, selon des sources gouvernementales.

Le ministre chargé des relations avec le Parlement et la société civile porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, n’a pas caché « son appréhension » quant aux évolutions que connaît la majorité à la veille de l’ouverture du parlement, le deuxième vendredi du mois prochain, mettant en garde contre « le danger de tomber dans le piège d’un nouveau blocage. »

El Khalfi, a rapporté le quotidien Assabah, a ainsi insisté sur le fait que le gouvernement ne peut fonctionner sans la coopération du parlement et un dialogue avec sa majorité, notant que la rencontre qui a réuni les deux parties au lendemain de la présentation du bilan de l’exécutif a enregistré un certain nombre de « remarques et de critiques » relatives à certains projets de textes de nature sociale.

Lors de son point de presse à l’issue du dernier conseil de gouvernement, le ministre, qui a nié de manière catégorique l’existence d’un « différend » entre l’exécutif et sa majorité parlementaire, a soutenu qu’il était naturel qu’il existe des différences dans les points de vues entre les deux parties lorsqu’il s’agit de projets de loi importants.

Il a, en outre, rappelé que le chef du gouvernement a appelé l’ensemble des membres de l’exécutif à placer les intérêts des citoyens et du pays à la tête de leurs priorités et à poursuivre une politique de proximité, mettant en exergue l’action des ministres qui ont élaboré un programme de visites de terrain dans les différentes régions du royaume en vue de s’y enquérir de l’avancement des projets en cours de réalisation.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.