Terrorisme – La cellule de Nador envisageait « la liquidation » de cibles sécuritaires et militaires au Maroc

share on:

L’enquête menée par les éléments du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) sur la cellule terroriste démantelée récemment dans le nord du Maroc, a révélé que les membres de cette cellule, qui s’activaient dans la région de Nador et dans la ville de Mellilia, préparaient secrètement depuis 6 jours des attaques d’envergure exploitant leurs déplacements entre les deux villes.

Selon le quotidien Assabah, les six membres de la cellule terroriste comptaient mener en premier une attaque contre « une caserne militaire « en vue de mettre la main sur des armes et des munitions pour s’attaquer par la suite aux institutions et à des personnalités.

A. H., qui est considéré comme le coordinateur de la cellule, a ainsi qualifié d’apostats les institutions nationales et a projeté « d’exploiter Hirak Rif, notamment à Al Hoceima pour mener « des actions sous la bannière de Daesh ».

Les membres de la cellule s’apprêtaient aussi à perpétrer des opérations visant des militaires et des éléments des policiers espagnols à Melillia ainsi que des personnalités publiques en plus de ressortissants des pays participants à la coalition internationale contre Daesh.

Les investigations ont également révélé que le leader de la cellule a appris la fabrication des explosifs et comptait aussi utiliser des armes à feu et blanches pour décapiter les victimes.

Les enquêteurs, selon Assabah, ont ainsi découvert chez 3 des membres de la cellule des vidéos montrant des opérations de décapitation et d’immolation par le feu, exécutées par les combattants de Daesh en Syrie et en Irak alors que l’un des membres de la cellule a même simili une décapitation dans une séquence qu’il a tournée avec son frère.

La même source a ajouté que les membres de cette cellule ont tenu des réunions dans un cyber détenu par l’un d’eux pour discuter des opérations à mener afin de déstabiliser le Maroc en ciblant une caserne militaire et un auxiliaire de l’autorité en plus des éléments des forces de maintien de l’ordre public.

Ils ont également exploité leurs déplacements à Melilla pour effectuer la prière du vendredi dans cette ville pour tenir des réunions secrètes avec leurs complices espagnols d’origine marocaine dont B.B. et H.M.M.

Les mis en cause, a précisé Assabah, utilisaient fortement internet pour prendre connaissance des livres et documents que mettait en ligne Daesh avant de prêter allégeance à Al Baghdadi et d’envisager de rejoindre l’Etat islamique autoproclamé en Syrie et en Irak pour acquérir une expérience guerrière et de la mettre en œuvre au Maroc mais la tentative d’un des membres de la cellule de gagner la Syrie a échoué en juin 2016.

Le quotidien a, par ailleurs, indiqué que 3 des membres de la cellule ont organisé une sortie à la plage de Beni Chiguer pour tourner une avec un smartphone une vidéo dans laquelle ils louent Daesh, déclarent leur allégeance à son chef Al Baghdadi et annoncent leur disposition à mourir pour ce dernier.

Article19.ma

share on:

Leave a Response