Le roi Mohammed VI a donné le feu vert pour l’activation de la loi sur les banques islamiques, a travers la révision des compétences du conseil supérieur des oulémas, en l’habilitant à créer la commission légale chargée de trancher dans la conformité des produits financiers participatifs à la Charia islamique.

Akhbar Alyaoum a rapporté que le dahir royal, publié dans le dernier bulletin officiel, stipule que la commission se compose de neuf membres parmi «  les oulémas confirmés, ayant une  large connaissance des dispositions de la Charia islamique, et aptes à légiférer et à élucider les questions exposées devant la commission ». Ladite commission sera assisté par cinq conseillers, parmi les experts « à  compétence confirmée dans les domaines du droit, des finances participatives, les transactions bancaires, le secteur des assurances, le marché des capitaux… ».
Le quotidien a signalé que le dahir royal a stipulé l’incompatibilité entre membre de la commission et d’une institution bancaire concernée par les décisions de la commission. Lesdites décisions seront émises au nom du conseil supérieur des oulémas, présidé par le roi, et à l’unanimité.
Citant une source proche de la gestion des affaires religieuses du royaume, le quotidien a signalé que l’instance officielle chargée de la gestion du domaine religieux a préparé nombre de ses oulémas spécialisés dans l’économie, et des consultations avec Bank Almaghrib ont eu lieu. Par ailleurs, et au cours des dernières semaines, un groupe de spécialistes a été en visite aux Emirats Arabes Unis et d’autres pays enracinés dans ce domaine, sous la présidence d’un haut responsable au secrétariat général du gouvernement, dans l’objectif de sortir au jour, sainement, ces banques, et assurer leur organisation par  une instance compétente et neutre .

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.