Crise au sein du parti de la Lampe ou plutôt « un souci » relatif à de violentes réactions des tétouanais? Une chose est sûre, la polémique s’est déclenchée ce weekend sans toutefois apporter la bonne réponse, et ce, suite à l’annulation du meeting populaire que devait animer le secrétaire général du PJD, Abdelillah Benkirane, et qui était prévu le 12 courant en plein air à Tétouan.

La commission régionale du PJD chargée des élections partielles du 14 septembre à Tétouan a justifié cette annulation par des raisons « objectives » et « techniques » liées à l’endroit réservé au meeting que devait encadrer Benkirane.

Même son de cloche, le candidat du PJD à ces élections partielles, Mohamed Idaomar, a réfuté, dans une déclaration au site officiel du PJD, les informations faisant état de pressions pour l’annulation du meeting de Benkirane, soulignant que les autorités ont autorisé par écrit la tenue du meeting et qu’il n’y avait aucune pression de quelque partie que ce soit.

Suite à cette annulation, le PJD a décidé de tenir un autre meeting le mercredi 13 septembre qui sera animé par le maire de Fès Driss Azami et le ministre Mustapha Khalfi.
Pour leur part, plusieurs observateurs estiment que les justifications avancées par la commission régionale du PJD sont peu convaincantes d’autant qu’il était possible de changer le lieu initial du meeting de Benkirane.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.