Selon le Secrétaire général par intérim du Parti authenticité et modernité (PAM), Habib Belkouch « les préparatifs » sont en cours pour réunir les conditions nécessaires à la réussite du prochain congrès du parti.

Dans un entretien videotaped exclusif accordé à Article19.ma, et qui sera bientôt diffusé, Belkouch estime qu’il est « légitime » que plusieurs candidatures au secrétariat général du parti soient présentées, rejetant ainsi, l’existence de soit-disant « rivalités » au sein du PAM entre « un courant rifain » et d’autres tendances non-rifaines.

Concernant les évènements d’Al Hoceima, Belkouch qui est une des figures de premier plan du PAM, estime qu’il s’agit d’une « responsabilité collective », relevant que le gouvernement assume une grande partie, en ce sens qu’il détient le pouvoir de décision pour ce qui est de la planification et de la réalisation des grands projets économiques et sociaux comme les hôpitaux et les routes, entre autres…

Quant à la nécessité d’une « nouvelle réconciliation », comme en avait parlé le secrétaire général sortant Ilyas El Omari, il a estimé que « la réconciliation » a déjà eu lieu par le passé dont l’une des illustrations est l’entrée des islamistes (Parti justice et développement) dans l’action politique, soulignant qu’il s’agit à l’heure actuelle de trouver des solutions aux urgentes problématiques et de réaliser les projets nécessaires.

D’autre part, le responsable du PAM n’a pas manqué d’aborder les relations entre son parti et le PJD après le retour médiatique du leader PJDiste Abdelillah Benkirane et « les accusations » proférées par ce dernier à l’encontre du PAM malgré la détente entre les deux partis et les échanges de visites entre dirigeants des deux formations politiques.

A cet égard, Belkouch a indiqué que lorsque Benkirane était à la tête du gouvernement il se présentait sous « deux facettes » (portant deux masques) en tant que chef de l’exécutif, une personnalité responsable de la gestion de la chose publique avec un certain discours et, de l’autre côté, comme une personne « coriace et féroce » lors des campagnes électorales. Belkouch lance un appel à la nécessité de bannir cette culture des « visages multiples », en affirmant la disponibilité du PAM de développer sa coopération avec le PJD au profit de l’intérêt général.

Quant à la question de la participation de son parti à « un gouvernement d’unité nationale » au côté du PJD, Belkouch considère « nul et non avenu » un tel gouvernement, indiquant que ceci pourrait être perçu comme « un échappatoire » et  une « fuite en avant » pour l’exécutif en place. Il s’agit, dit-il, plutôt de réfléchir à donner « une nouvelle dynamique » aux grands projets et à trouver des solutions aux problèmes du citoyen.

Belkouch a, en outre, nié l’existence de rivalité avec le Rassemblement national des indépendants (RNI) malgré leurs différences dans l’évaluation de la situation eu égard à leurs positions respectives dans la majorité et l’opposition, relevant qu’il s’agit uniquement de rivalités si rivalités existent, c’est au niveau du discours entre personnes.

Contrairement aux rumeurs sur l’avenir politique d’Ilyas EL Omari, le secrétaire général par intérim a souligné que ce dernier reste « un des piliers » du PAM.

Quant à la question de l’égalité entre l’homme et la femme dans l’héritage, à l’occasion du débat actuellement en Tunisie, il a estimé que cette question relève de la religion et exige un important niveau de « connaissance et d’exégèse » dans ce domaine.  Un débat national entre scientifiques s’avère nécessaire en vue de parvenir à « un consensus » à ce sujet.

Par ailleurs, Belkouch s’est abstenu poliment à s’exprimer sur la personnalité en vue qui sera choisie au sein du PAM pour prendre le volant du Tracteur et entamer une nouvelle saison politique avec un nouveau cap.

L’interview a été réalisée par le journaliste Idriss Benyakoub au siège du PAM à Rabat.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.