La plage d’Aglou, située à 14 km de Tiznit a enregistré des nouveaux incidents cet été, notamment l’agression, par une bande constituée en « police religieuse », de trois garçons et deux filles qui bronzaient tranquillement sur la plage.

Comme si la foudre leur ait tombé dessus, les cinq jeunes vacanciers ont été tabassés et insultés avant de crier au secours et terminer leur journée à l’hôpital, suite aux blessures infligées par leurs agresseurs.

Selon le journal Assabah, les agresseurs veulent appliquer la Charia qui de facto impose la non-mixité et moins encore la baignade en tenue de « débauche », disent les membres de la bande.

Ainsi,  l’enquête menée par la Gendarmerie royale a dévoilé que les suspects dans cette affaire sont tous originaires de Douar Zaouiat Sidi Wakak Ben Zalou, ils ont constitués « une bande armée » pour guetter les estivants qui, selon eux, auraient des comportements contraires aux « bonnes mœurs » de société musulmane.

Les agresseurs ont par la suite été interceptés et placés en détention provisoire avant leur comparution devant le Parquet à Agadir, où ils seront jugés prochainement, ajoute le journal.

L’incident risque d’affecter sans nul doute l’image de cette plage qui a décroché le pavillon bleu. C’est la 5e année consécutive que la plage d’Aglou arbore cette distinction, pour sa beauté et sa propreté.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.