En Algérie, au bout de trois mois de « cohabitation », le Président Abdelaziz Bouteflika, a mis fin mardi aux fonctions de son Premier ministre Abdelmadjid Tebboune. Il a nommé à sa place « un vieux de la vieille », Ahmed Ouyahia, selon un communiqué officiel.

Connu pour son chauvinisme et ses positions anti-marocaines, Ouyahia a déjà occupé ce poste par le passé, notamment en 2003 et 2008.

« En application de l’article 91, alinéa 5 de la Constitution, son Excellence M. Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, a mis fin, ce jour, aux fonctions de Premier ministre, exercées par M. Abdelmadjid Tebboune », précise le communiqué.

Pour rappel, le 24 mai 2017, Tebboune est nommé Premier ministre, succédant ainsi à Abdelmalek Sellal, qui était à la tête du gouvernement depuis 2012

« En application des mêmes dispositions constitutionnelles, et après consultation de la majorité parlementaire, le Président de la République a nommé M. Ahmed Ouayhia, Premier ministre », ajoute le communiqué.

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

  1. La nomination de Ouyahia n’est pas une bonne nouvelle pour le Maroc, car avec lui, la réouverture de la frontière n’est pas pour demain. Et c’est tant mieux!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.