Débat – « Le Maroc est visé par un complot, » selon l’intellectuel palestinien Abdel Bari Atwan

share on:

Le journaliste et analyste palestinien Abdel Bari Atwan, a estimé que « l’intellectuel qui ne se soucie pas des revendications justes du peuple ne peut être considéré comme tel », relevant que le rôle de ce dernier est « d’appréhender l’avenir et de simplifier les concepts au profit de la société ».

Toutefois, Atwan, qui intervenait, jeudi, à l’ouverture du festival « Twiza » à Tanger, a regretté « qu’aujourd’hui, il nous a été interdit de bénéficier d’intellectuels qui communiquent avec leurs peuples et expriment leurs souffrances », soutenant que l’intellectuel ne doit pas être neutre comme le pensent certains, a rapporté le site Hespress.

« Lorsque l’intellectuel revêt l’habit de la neutralité ou s’aligne sur le pouvoir, il faut lui retirer ce titre, car il ne ressent plus les souffrances des pauvres, des chômeurs et des couches qui ne disposent plus du du minimum nécessaire à la dignité », a affirmé l’ancien rédacteur en chef d’Al Qods Al Arabi.

Il a également rappelé que les intellectuels à un certain moment « menaient la révolution et affrontaient les colonialistes ».

« Aujourd’hui les choses ont changé, l’argent a pris le dessus sur notre culture arabe et même les grandes chaines satellitaires ont commencé à acheter la voix de l’intellectuel pour exprimer celle du pouvoir », a soutenu Atwan regrettant que l’intellectuel arabe vit de « la générosité » de ces chaines ou des dirigeants.
Atwan, qui a également estimé que l’intellectuel doit jouer un rôle fondamental de contrôle vis-à-vis des parlements et des gouvernants, a, en outre, relevé que les pays d’Afrique du nord, dont le Maroc, font face à « un complot visant nos sociétés ».

+Conspiracy theory?+

« Il y a un complot dont le but est de morceler le Maroc, nous devons rester attachés à la stabilité et à l’unité de ce pays », a-t-il ajouté soutenant que ce danger fait partie d’un plan que l’Occident a mis en œuvre dans plusieurs pays arabes comme l’Irak, la Libye et la Syrie, un plan que Condoleeza Rice avait désigné de « chaos constructif ».

Le journaliste palestinien qui vit à Londres, a ajouté que le complot visant le Maroc s’appuie sur « l’exploitation des minorités ethniques, appelant les marocains à s’attacher à son unité nationale qui est le fondement de la survie de l’Etat. »

Concernant les protestations d’Al Hoceima, Atwan a estimé que « les revendications des habitants sont légitimes et que l’Etat se doit d’y répondre à condition de ne pas permettre à quiconque qui exploite ces revendications à des fins séparatistes de parvenir à leur but. »

+Expérience unique dans le Monde Arabe+

Par ailleurs, Atwan a relevé que l’expérience marocaine est unique dans le monde arabe et ce grâce aux luttes du peuple marocain, mettant en exergue l’ouverture du Maroc sur les médias internationaux.
« Pendant plus de 25 ans, en tant que rédacteur en chef d’Al Qods Al Arabi, et alors que j’ai été interdit dans plusieurs pays arabes, les autorités marocaines n’ont jamais saisi un seul numéro » de cette publication, a-t-il dit avant de poursuivre : « Le Maroc et la Tunisie sont les seuls pays où je puisse parler en toute liberté ».

Organisée par la Fondation du festival méditerranéen de la culture amazighe de Tanger, la 13ème édition du Festival Twiza a été ouverte jeudi dans la ville du détroit et devra se poursuivre jusqu’au 13 courant.
La présente édition, qui est consacrée au rôle des intellectuels, est marquée par la participation de plusieurs noms du monde de la culture et des arts, marocains et étrangers avec au programme de nombreuses rencontres et animations artistiques.

Le festival consacrera également une rencontre à l’écrivain Mohamed Choukri ainsi qu’à l’écrivain espagnol Juan Goytisolo.

Article19.ma

share on:

Leave a Response