Le juge d’instruction près la cour d’appel de Casablanca a annoncé la fin de l’enquête préliminaire concernant l’ensemble des détenus du Hirak du Rif dont l’activiste Nasser Zefzafi alors que le procureur général a demandé des peines allant jusqu’à la condamnation à mort de certains des prévenus.  

L’ex-bâtonnier Mohamed Ziane, avocat de la défense de Zefzafi, a indiqué à Alyaoum 24 qu’en annonçant la fin de l’enquête préliminaire, le juge d’instruction a surpris tout le monde, ajoutant que le parquet général déterminera la date du procès dès qu’il recevra la décision du juge d’instruction.

Me Ziane a précisé que  » le parquet a présenté une requête de 200 pages « demandant l’application de plusieurs articles du code de procédure pénale à l’encontre des détenus du Hirak.

Selon l’avocat, le parquet général a requis de poursuivre Zefzafi et d’autres activistes comme Mohamed Jelloul en vertu des articles 201 et 202 lesquels stipulent respectivement « la condamnation à la peine capitale et à la prison à vie. »

Pour Me Ziane, le parquet a recouru aux articles 201 et 202 afin que Zefzafi et les autres détenus soient « condamnés à la perpétuité au cas où ils ne seront pas condamnés à mort. »

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.