La police espagnole a découvert 41 migrants marocains et algériens, dont dix mineurs, cachés dans les manèges d’une fête foraine. Les agents ont utilisé des détecteurs de battements de cœur et des chiens pour découvrir les migrants, cachés notamment dans les auto-tamponneuses et le « train fantôme ».

Les véhicules destinés à transporter ces manèges, attendaient d’embarquer sur un ferry à destination de l’Espagne, a indiqué la Garde civile. « Ils utilisent les manèges qui ne sont qu’à moitié couverts pour pouvoir se glisser à l’intérieur et se cacher », a déclaré le porte-parole.

Cette fête foraine a lieu chaque année à Ceuta et une fois la fête finie, 350 véhicules quittent progressivement l’enclave espagnole par la mer. Les enclaves espagnoles de Melilla et Ceuta, dans le nord du Maroc, sont les seules frontières terrestres entre l’Afrique et l’Europe et des accès privilégiés pour l’immigration clandestine africaine.

Des centaines de personnes tentent fréquemment de forcer ou d’escalader leurs hautes clôtures frontalières pour demander l’asile une fois dans les enclaves. D’autres tentent par tous les moyens de gagner directement le continent, craignant que leur demande d’asile soit rejetée et d’être renvoyés au Maroc.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.