Après un long silence, le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelillah Benkirane, a fait une sortie tonitruante, dimanche à Fès à l’ouverture de la 13ème rencontre nationale de la Jeunesse de son parti.

Dans son intervention, Benkirane, qui a abordé les derniers développements politiques, le discours royal de la fête du Trône ainsi que les évènements d’Al Hoceima, a tenu à rappeler qu’il « n’abandonnera pas » l’activité politique.

« Je suis encore vivant, je jouerai mon rôle. S’il m’arrive par la volonté de Dieu ce qui arrive aux gens, je vois en vous mes égaux ou meilleurs que moi », a-t-il affirmé relevant qu’il avait quitté le pouvoir « la tête haute ».

Commentant pour la première fois les événements d’Al Hoceima, Benkirane a souhaité l’intervention du roi Mohammed VI pour résoudre cette crise.

« Le roi avec ses prérogatives se doit de mettre fin à ce qui arrive à Al Hoceima. Il le peut, car lorsque les choses deviennent difficiles pour nous, nous nous retournons vers lui », a-t-il souligné.
Et de s’interroger : « que serait-il arrivé si c’était le PJD qui dirigeait la région (du Rif) à la place du Parti authenticité et modernité ? ».

Selon Hespress, revenant sur « le blocage » qui avait marqué pendant 5 mois la formation du gouvernement et conduit à son limogeage de la primature, Benkirane a estimé que cette question exige l’ouverture d’une enquête sur l’ensemble des partis politiques à son origine.

Après s’être dit étonné de l’attachement à la participation de l’USFP à l’exécutif, un parti qui a dit vouloir défendre la cause nationale alors qu’il n’en était pas capable lors de la réunion de la jeunesse socialiste, il a exprimé « ses excuses » au Parti de l’Istiqlal s’il n’a pas pu entrer au gouvernement, car « beaucoup de choses nous rassemblent ».

Par ailleurs, le secrétaire général du PJD a renoué avec son langage habituel des « démons » et des « crocodiles », soutenant que son parti est visé par des « adversaires apparents et cachés, surtout les démons qui s’activent sans être vus et les crocodiles qui sautent sur les proies dans les étangs ».

« Si seulement, je me trompais lorsque j’ai dit qu’il y a des crocodiles et des démons au Maroc, mais pire il y a d’autres choses », a-t-il affirmé ajoutant qu’il n’a peur de personne en disant que « je mélange la religion et la politique ». « Je suis musulman et je ne connais que Dieu et que la victoire ne sera que par Dieu et si nous nous attachons à Dieu il n’y aura que la victoire de nouveau ».

Commentant le discours royal du trône, Benkirane a indiqué que dans « les circonstances difficiles actuelles je ne pourrais pas vous parler comme si de rien n’était » avant de souligner : « il y a des choses regrettables qui ont poussé S.M. le roi à tenir un discours dur sur les partis et l’administration ».

A cet égard, il a affirmé qu’il n’est pas possible pour « un peuple digne d’entendre ces propos (le discours royal) et de ne pas s’interroger si ce qui a été dit était juste ou non », soutenant que « si nous voulons oublier le passé et recommencer dès le début cela exige la détermination des fondements que nous devons poser avec S.M le roi pour repartir, car il n’y a aucun intérêt pour le pays sans que le roi en soit le dirigeant, même s’il nous gronde c’est notre roi ».

« Il n’est pas possible de se réjouir des propos durs (du roi) et celui qui le fait a besoin d’un psychiatre comme le docteur Saad Eddine El Othmani », a dit Benkirane ajoutant qu’il faut en tirer les conclusions afin de ne pas entendre à l’avenir des propos encore plus durs.

S’en prenant au Parti authenticité et modernité qui a été, selon lui, « crée en 2008, et a remporté les élections de 2009, et en 2011, après le séisme lequel a fait tomber beaucoup de têtes, il n’a pu décrocher aucune position honorable », il a accusé les dirigeants de ce parti d’avoir fui en 2011 comme ils ont fait lors des événements d’Al Hoceima vers les Etats Unis.

https://www.youtube.com/watch?v=g1nPYp188Yw&feature=youtu.be

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.