La comparution de Nasser Zefzafi, la figure de proue de Hirak Rif, était prévue, ce mardi 1er aout 2017, devant le juge d’instruction à Casablanca, a été reportée à une date ultérieure, selon des sources judiciaires.

 Les avocats des détenus du Hirak d’Al Hoheima s’attendaient à la présentation, ce mardi, de Zefzafi devant le juge d’instruction, soit 48 heures après la libération de certains des prévenus qui ont bénéficié de la grâce royale à l’occasion de la fête du Trône dont Salima Ziyani, alias Silya.

Dans une déclaration à la presse, Me Mohamed Ziane a indiqué que « le juge d’instruction près la cour d’appel de Casablanca « a décidé de ne pas convoquer Zefzafi et ce pour prendre le temps suffisant de le confronter aux preuves qu’il détient ».

L’ex-bâtonnier a, par ailleurs, ajouté qu’il y avait « un grand espoir » que Zefzafi soit libéré après le discours du trône comme Silya, soulignant que la libération de cette dernière est un pas vers la libération d’autres détenus du Hirak.

Ziane a, en outre, estimé que le discours du trône a souligné que « le Hirak n’est pas séparatiste » comme l’a prétendu le gouvernement El Othmani dans ses accusations à l’encontre des habitants de la région.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.