L’actrice aurait utilisé des méthodes douteuses lors des castings.

Ange­lina Jolie fait une nouvelle fois la une des maga­zines, non pas à cause de son divorce ni de ses problèmes de santé, mais bien après l’ap­pa­ri­tion de certaines rumeurs concer­nant le tour­nage de son dernier film. Elle aurait exploité des enfants défa­vo­ri­sés lors des castings.

Actuel­le­ment en plein tournage de son prochain long-métrage First they killed my father (diffusé cette année sur Netflix), Ange­lina Jolie, qui réalise le film, est visée par de nombreuses rumeurs concer­nant l’ex­ploi­ta­tion de certains enfants défa­vo­ri­sés. En effet, selon un article publié par le maga­zine Vanity Fair mercredi 26 juillet, un jeu a été mis en place durant les audi­tions. Les enfants présents lors du casting se trou­vaient alors devant une somme d’argent. Ils devaient réflé­chir à ce qu’ils achè­te­raient avec avant de rendre les billets aux réali­sa­teurs. Une scène inté­grée dans le long-métrage puisque elle est inspi­rée d’une histoire vraie. Pour rappel, ce film raconte la vie semée d’em­bûches de Loung Ung, un acti­viste améri­cano-cambod­gienne, pour­suivi par les armées des Khmers rouges, des soldats commu­nistes respon­sables de la mort de deux millions de Cambod­giens dans les années 1970. Pour cette séquence, c’est fina­le­ment une jeune fille prénom­mée Srey Moch qui a été choi­sie car elle a été la seule à regar­der longue­ment l’argent avant de le prendre dans ses mains. Elle a ensuite expliqué qu’a­près le décès de son grand-père, sa famille n’avait pas eu assez d’argent pour orga­ni­ser ses funé­railles.

Depuis la publi­ca­tion de l’ar­ticle et la descrip­tion du dérou­le­ment des castings, de nombreux inter­nautes ont réagi et critiqué ferme­ment les méthodes utili­sées par les réali­sa­teurs du film. Selon certains, le casting aurait été « mons­trueux » et parti­cu­liè­re­ment malsain pour les enfants pauvres. Des critiques qui ont visi­ble­ment touché Ange­lina Jolie puisque l’ac­trice a souhaité répondre à travers un commu­niqué publié sur le Huffing­ton Post : « Toutes les mesures ont été prises pour assu­rer la sécu­rité, le confort et le bien-être des enfants durant le tour­nage, à partir du casting jusqu’à la produc­tion, peut-on lire. Je suis très éner­vée de voir qu’un prétendu exer­cice d’im­pro­vi­sa­tion, inspi­rée d’une scène réelle dans le film, ait été décrit comme si c’était un véri­table scéna­rio. L’idée même que l’argent a été repris à l’en­fant lors du casting est fausse. Je serais moi-même outrée si cela arri­vait. Le but de ce film est d’at­ti­rer l’at­ten­tion sur les horreurs auxquelles les enfants ont été confron­tés durant la guerre et d’ai­der à leur protec­tion. »

Pour rappel, Ange­lina Jolie est l’une des ambas­sa­drices de l’ONU. En 2005, l’ex-épouse de Brad Pitt avait reçu le Prix mondial huma­ni­taire par l’or­ga­ni­sa­tion ainsi que le prix Jean Hershel aux Oscars pour son dévoue­ment en faveur des victimes de violences sexuelles.

Source: gala.fr

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.