Une résidente d’Azrou a décidé de poursuivre en justice le président du conseil municipal pour « la liquidation » » de son clébard dans le cadre d’une campagne « d’exécution » par balles des chiens errants. Une campagne de « massacre » enclenchée, la semaine dernière au centre de la ville, par des chasseurs relevant du conseil, provoquant ainsi la colère des habitants.

Mariam Martab, mariée et mère de 4 enfants, a souligné qu’elle a décidé de suivre les procédures légales nécessaires pour demander justice et obtenir réparation, sans accorder aucune importance aux moqueries des gens, car la chienne qu’elle a perdue était son « amie fidèle », appelant les associations de protection des animaux et l’ensemble des défenseurs du droit à la vie à la soutenir dans cette affaire afin de mettre fin à de tels actes.

Selon le journal Al Akhbar, la plaignante, qui vit au quartier Alqachla et avait 2 chiens, est entrée dans une grande tristesse et a pleuré la mort de sa chienne lorsqu’elle a été surprise par les tirs des chasseurs alors que la chienne était avec d’autres clébards près de la maison.

La propriétaire de la chienne a indiqué qu’elle laissait toujours cette dernière jouer à l’extérieur comme elle n’était pas méchante, critiquant la méthode cruelle utilisée par les chasseurs à l’encontre des animaux. Elle a également dénoncé la campagne menée par les chasseurs de la commune dans différents quartiers de la ville visant des chiens errants jusqu’à une tardive de la nuit.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.