Au Maroc, les investigations judiciaires en cours sur un trafic international de stupéfiants vers la péninsule Ibérique ont révélé l’implication de certains responsables de la Gendarmerie, notamment au nord et au sud du royaume.

L’interrogatoire de certains membres du réseau, particulièrement du principal mis en cause « Moussa B. », a confirmé l’implication de responsables de la Gendarmerie notamment dans la région d’Agadir, Aïn Chbaa, Ksar Kbir, et Berrechid qui ont des relations à différents niveaux avec les trafiquants lesquels acheminaient la drogue du sud marocain vers l’Espagne, selon le quotidien Assabah.

Les gendarmes mis en cause seront probablement entendus prochainement comme c’était le cas avec les agents de police actuellement en détention préventive et qui étaient en fonction à Tanger, Tétouan et Larache, d’autant que les noms des mis en cause sont revenus souvent dans les aveux des membres du réseau dont un Caïd d’une ville du sud.

Le chef du réseau a révélé, y compris devant le juge d’instruction, les noms de certains responsables de la police, de la gendarmerie et de la douane, affirmant que ces derniers les protégeaient et fermaient les yeux sur l’activité d’un baron de la drogue dans le nord.

Cette affaire, rappelle-t-on, qui fait l’objet actuellement d’une enquête menée par le Bureau central d’investigation judiciaire, est l’une des plus importantes à même de déboucher sur d’autres révélations surtout après l’arrestation de 18 éléments de la police dans l’attente de l’interrogation des responsables de la gendarmerie mis en cause dans ce dossier.

L’affaire remonte au 10 avril 2016 lorsque les éléments du Bureau central d’investigation judiciaire ont fait échouer au port de Tanger Med une tentative de trafic portant sur 6 tonnes de Chira et ont procédé à l’arrestation du chauffeur du camion transportant la drogue qui a révélé les noms des membres du réseau qu’il connaît dont leur chef Moussa B. lequel a été arrêté avec 3 de ses compagnons à bord d’une voiture 4X4 à la Corniche de Casablanca, ajoute le journal.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.