Selon le quotidien « Alahdath Almaghribia », il est prévu que l’ex-président de la commune de Meknès, Abou Bakr Bekloura, et dix neuf autres accusés, dont deux de ses vices présidents, trois membres de sa famille, deux techniciens et deux promoteurs immobiliers, comparaîtront devant la cour des délits financiers près la cour d’appel de Fez.

Le quotidien a rapporté que les chefs d’accusation portés contre les prévenus se répartissent entre « déloyauté; dilapidation de fonds publics; élimination de concurrents dans des marchés publics par voie de tricherie et complicité;  remise sans droit de permis ; participation à la déloyauté et à l’élimination de concurrents dans des marchés publics par voie de tricherie et de complicité; présentation de faux renseignements en vue de l’obtention de permis sans droit ».

Par ailleurs, et selon le même quotidien, l’inspection générale de l’administration territoriale a mis la main sur plusieurs irrégularités, notamment dans les domaines de l’urbanisme et de la comptabilité, qui viennent s’ajouter à l’inobservation des dispositions de la charte communale.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.