L’association culturelle « Bhayer Dalya » de Taroudant a reçu une assistance financière de 70.440 dollars des États-Unis pour un projet visant à sauvegarder et revitaliser les chants féminins de la région.

La présidente de cette association, Hind Hssaini, a indiqué que les chants féminins représentent une partie intégrante du patrimoine immatériel de la ville de Taraudant, ajoutant que son intérêt pour cette musique remonte à 2011, selon la MAP.

A travers ses travaux, l’association a réussi à inventorier, jusqu’a présent, près de 200 poèmes/chants tant en termes de composition que pour ce qui est de la mélodie, des rythmes et de l’interprétation.

Les ensembles féminins de Taroudant, communément appelés chikhat, interprètent leurs chants exclusivement pour un public féminin lors de cérémonies religieuses, des événements sociaux ou dans un cadre plus restreint aux familles, a-t-elle précisé indiquant que des ensembles constitués d’hommes « Chiakh » animent des événements pour un public masculin.

Mme Hssaini a, par ailleurs, mis en exergue la diversité et la richesse du répertoire musical de ces ensemble féminins qui méritent, selon elle, tous les efforts pour sa sauvegarde en tant que patrimoine culturel immatériel, ajoute la même source.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.