Tarik Charrat n’est pas seulement redoutable lorsqu’il pratique les arts martiaux, il se defend aussi bien, comme artiste tout court avec une passion, voir même une obsession pour la peinture et le dessin.

Une passion que Tarik a « hérité de sa mère », affirme-t-il, dans une interview exclusive accordée à Article19.ma. Une première où il rappelle que sa mère était « très portée sur la déco, le dessin et surtout la peinture ».

Le jeune Tarik a lui, développé au fil du temps, son propre style artistique. Et c’est en 2001 que ce dernier décide d’affronter son public et exposer ses toiles pour la première fois.

Fier de ses racines Rifaines, Tarik est né à Rabat qu’il a quitté en 1998 afin de poursuivre son cursus universitaire à Montréal, au Canada, pendant plus huit and avant de revenir s’installer définitivement au Maroc.

A 38 ans, Tarik tel un magicien, fait voyager ses fans à travers des collections de peinture toujours riches, innovantes et parfois provocatrices.

S’inspirant du paysage politique international, la collection « Popaganda » attire l’attention des spécialistes et des médias en général.

Tarik interprète « l’absurdité » des événements avec un certain humour, ce qui ne manque pas de séduire le public à travers les réseaux sociaux.

Ces réseaux sociaux , une vraie bénédiction pour les peintres comme Tarik Charrat , qui leur permet de montrer leurs œuvres au grand public sans pour autant avoir recours aux galeries d’art et aux expositions qui sont devenues un lieu pour les investisseurs et les nantis « à la pêche » des meilleures toiles mais « à bon marché ».

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.