Le ministre des Finances, Mohamed Boussaïd, a annoncé que la libéralisation du Dirham a été planifiée depuis un certain temps et que le Maroc compte changer le régime de change en passant d’un régime fixe à un régime relativement flottant, assurant que cette libéralisation sera « bénéfique » pour l’économie et les entreprises marocaines.

« Cette idée ne nous a été imposée par aucune partie, sachant que c’est un pas que nous devrons franchir et qui est lié à l’ouverture du Maroc sur le monde et à la volonté de devenir un pays émergeant », a souligné le ministre, mardi devant les parlementaires lors de la séance des questions orales et dont les propos ont été rapportés par le site pjd.ma.

Et d’jouter : « Nous avons atteint un niveau qui nous impose de réfléchir au renforcement de l’immunité de l’économie et sa compétitivité et dont l’une des mesures est de revoir le régime de change du dirham ».

Boussaïd a également précisé que même si le gouvernement veille sur le secteur de change sa gestion quotidienne relève, cependant, de la compétence de Bank Al-Maghrib.

Il a, en outre, soutenu que le Maroc dispose d’une économie capable de mettre en œuvre cette réforme par sa propre volonté, estimant que les indices sont encourageants avec, notamment, un déficit maitrisé et une inflation de moins de 1 pc.

Le ministre a également fait savoir que la réforme a été reportée afin de voir plus clair et qu’elle entrera en vigueur le moment opportun.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.