Parlement – Le PAM décide de s’abstenir d’interroger un gouvernement « toujours absent » et le PJD l’accuse « d’entrave » à la constitution

share on:

Dès que le président du groupe parlementaire du Parti authenticité et modernité (PAM), Mohamed Achrourou, a annoncé, mardi devant les membres de la Chambre des représentants, que les élus du groupe s’abstiendront d’interroger le gouvernement en signe de protestation, son homologue du Parti justice et développement (PJD), Idriss El Azami, a exprimé, dans un point d’ordre, son étonnement de l’existence de « volontés discordantes » au sein de la Chambre concernant le traitement du dossier relatif aux revendications sociales.

« Nous sommes une institution constitutionnelle, nous menons un rôle de contrôle dont nous ne pourrons pas nous départir, mais en même temps nous louons les efforts déployés par le gouvernement pour traiter les différentes questions et nous exprimons notre étonnement quant aux volontés discordantes malgré l’existence d’une volonté au plus haut niveau dans le pays pour mettre fin à la question des protestations…avec la prise de mesures aux niveaux de plusieurs régions », a affirmé El Azami.

Il s’est également interrogé à la fin de son intervention, qui a provoqué l’ire de certains députés, sur l’intérêt à ce qu’il a considéré comme une tentative « d’entraver le travail de l’institution parlementaire. »
Achrourou avait justifié la position de son groupe, notamment, par « l’absence du gouvernement et son échec dans le traitement des affaires ce qui a ravivé le niveau de tension dans le pays », selon lui, et « donné l’occasion aux partisans de l’instabilité ».

Article19.ma

share on:

Leave a Response