Apple : l’iPhone 8 embarquerait une technologie de reconnaissance faciale 3D sécurisée

share on:

Pour remplacer son Touch ID, Apple travaillerait à une technologie de scan 3D qui permettrait de déverrouiller son téléphone grâce à son visage. La méthode retenue serait rapide et plus sûre que le lecteur d’empreintes digitales.

Quelques heures après les prédictions de Ming-Chi Kuo qui annonçait l’abandon du Touch ID au profit d’une technologie de reconnaissance faciale, c’est au tour de Bloomberg et du très bien informé Mark Gurman de prendre la parole sur ce qu’Apple est en train de tester pour son futur iPhone 8.

Une approche biométrique déjà-vue

Le journaliste américain confirme ainsi que pour l’édition anniversaire de son smartphone, le géant californien est en train de finaliser une technologie de reconnaissance faciale qui servira aussi bien à déverrouiller l’iPhone qu’à authentifier l’utilisateur pour régler des paiements avec Apple Pay. Autrement dit, Apple abandonnerait son capteur d’empreintes digitales introduit avec l’iPhone 5s, il y a quatre ans.

Pour des questions de contraintes techniques – un écran de bord à bord – le géant américain marcherait donc dans les pas de Samsung qui proposait une solution équivalente dans ses derniers smartphones haut de gamme.

Trois dimensions pour plus de sécurité

Toutefois, d’après les sources de Mark Gurman, Apple apporterait une amélioration de taille. Le capteur servant à l’identification serait équipé d’un scanner 3D, ce qui devrait éviter qu’il soit aussi facile à tromper que celui qui est embarqué dans les Galaxy S8 – une simple photo imprimée sur une feuille de papier permettait de déverrouiller le téléphone.

En mesurant la profondeur de champ, en réalisant une sorte de modèle tridimensionnel du visage de l’utilisateur, l’iPhone 8 serait donc plus sûr que ses concurrents. La fonction prendrait d’ailleurs en compte plus de points de mesure que le scanner d’empreintes digitales, ce qui tendrait à prouver que la sécurité est prise au sérieux. Ce nouveau scanner biométrique serait également, toujours à en croire les sources de Bloomberg, capable de réaliser ces opérations de reconnaissance et donc de déverrouiller le smartphone en quelques centièmes de seconde.

Mieux, il pourrait fonctionner sans que l’utilisateur ait à se placer obligatoirement en face de l’appareil. Ainsi, si l’iPhone est placé à plat, il ne serait pas nécessaire de se pencher au-dessus du smartphone. Un point qui est essentiel au quotidien et qui a également son importance pour la validation des paiements. L’utilisation d’Apple Pay ne peut pas être synonyme de contorsions.

D’autres technologies à l’essai

La source de Mark Gurman tient toutefois à préciser que la fonction est pour l’heure toujours en cours de test et pourrait ne pas figurer dans la version définitive de l’iPhone 8. Si elle est retenue, elle pourrait ne figurer que dans la version proposant un écran OLED. Comme les rumeurs le laissent entendre depuis longtemps, cette dernière pourrait n’être disponible qu’au compte-goutte après son lancement concomitant avec les iPhone 2017 équipés d’un écran LCD, plus classique. Un faible nombre d’unités qui pourrait s’expliquer autant par l’approvisionnement réduit en dalles OLED que par l’entrée en production de masse tardive de l’iPhone anniversaire.

D’autant que cette technologie ne serait pas la seule qu’Apple serait en train de tester. Une puce dédiée aux tâches liées à l’usage d’intelligences artificielles serait également à l’essai. Elle serait appelée Apple Neural Engine et pourrait faire ses premiers pas en septembre prochain.

Par ailleurs, la technologie ProMotion, dévoilée avec les nouveaux iPad Pro, pourrait également être du voyage et apporter sa touche de fluidité à l’iPhone 8.

La possibilité de faire varier la fréquence de rafraîchissement de la dalle n’a pas pour seul intérêt d’assurer plus de confort oculaire, elle permet également de s’assurer que la consommation est ajustée au mieux. Cela sert deux causes importantes aux yeux d’Apple, d’un coup d’un seul.

Ces nouveautés technologiques seraient embarquées dans un boîtier au design totalement revisité. Deux façades en verre à peine séparées par un cerclage métallique. Une approche extrêmement épurée de ce que les équipes de Jonathan Ive nous avaient servi avec les iPhone 4, en quelque sorte.

Source: 01net.com

Article19.ma

share on:

Leave a Response