En ce début d’été, la Méditerranée est plus calme et propice à la traversée des « pateras » vers l’Espagne. L’immigration clandestine de sub-sahariens et de jeunes marocains à partir du nord du Maroc a repris de nouveau depuis la semaine dernière. Un bateau transportant 92 migrants clandestins originaires d’Afrique subsaharienne parmi eux 8 femmes dont une enceinte en plus de 7 enfants alors que les corps de 4 autres migrants, morts noyés, ont été repêchés au large des côtes marocaines.

L’agence de presse espagnole EFE a indiqué que l’opération de sauvetage des 92 migrants était intervenue à la suite de la réception d’une alerte sur la sortie de plusieurs Pateras des côtes marocaines. La marine espagnole a ainsi pu intercepter les 3 bateaux de la mort avant de les diriger vers le port de Motril à Grenade où les migrants ont reçu les soins nécessaires.

Les autorités espagnoles ont également intercepté de 2 mineurs marocains, âgés de 14 et 16 ans, qui ont essayé de se cacher sous la remorque d’un camion au port de Sebta en partance vers Algésiras.

Par ailleurs, les autorités espagnoles ont averti contre le danger des « véhicules suicides » que leurs propriétaires remplissent de migrants clandestins subsahariens et forcent le passage frontière de Mellilia, soulignant que la semaine dernière un de ces véhicules, qui forcé le passage à grande vitesse avec 9 migrants à son bord, a fait des blessés parmi les policiers espagnols.

 Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.