Al-Qaïda au Yémen a perdu l’un de ses chefs dans une attaque de drone américain. Il s’agit d’Hareth al-Nadhari, tué avec trois autres membres d’Al-Qaïda
pour la péninsule arabique le 31 janvier dans la province yéménite de Chabwa.

Al-Nadhari, une autorité en matière de charia, est l’une des rares figures publiques d’Aqpa.
Il était apparu le 10 janvier dans une vidéo où il menaçait la France de nouvelles attaques après celle perpétrée contre le journal satirique Charlie Hebdo et saluait l’oeuvre des frères Kouachi.

Al-Nadhari se trouvait dans une voiture quand le drone a frappé. Il a été retrouvé carbonisé. C’est un communiqué publié aujourd’hui par Aqpa qui confirme sa mort.

Les Etats-Unis ont mené trois raids de drones au Yémen après les attentats en France.
Aqpa est considéré comme la branche la plus dangereuse d’al-Qaïda, ils offrent 45 millions de dollars de récompense pour la capture de huit dirigeants du groupe.

C’est un autre chef d’Aqpa, Nasser Ben Ali al-Anassi qui a revendiqué l’attentat contre Charlie Hebdo. Le 7 janvier à Paris, les frères Kouachi ont abattu 12 personnes.

Article19.ma / Euronews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.