Un dégât collatéral de taille de la crise du Qatar. La Ligue islamique mondiale, qui fut créée par l’Arabie saoudite en 1962, a salué la publication par Riyadh, le Bahrein, l’Egypte et les Emirats Arabes Unis, une liste noire de présumés « terroristes ».

Celle-ci comprend entre autres, le célèbre Cheikh Youssef Al-Qaradawi, prédicateur en chef des Frères musulmans. La Ligue a annoncé vendredi, son exclusion officielle et sans recours, de son Conseil d’administration.

A noter que la Ligue disposait en 2016 d’un budget « supérieur à celui de l’armée saoudienne », selon certains analystes français.

En fait, Cheikh Al Qaradawi, fait déjà l’objet d’un avis de recherche international d’Interpol depuis deux ans. D’origine Égyptienne, Al Qaradawi réside au Qatar depuis deux décennies et il est considéré comme « le conseiller spirituel » attitré de la chaîne Al-Jazeera.

Interdit de séjour en France par le ministre de l’Intérieur gaulliste Charles Pasqua, il était devenu un partenaire du président Nicolas Sarkozy pour l’organisation de l’Islam de France.

Pour rappel, l’Arabie saoudite et ses alliés, qui ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha, ont publié vendredi une liste de personnes et organisations qui seraient liées à des activités « terroristes » soutenues, selon eux, par le Qatar

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.