Zacarias Moussaoui accuse des officiels saoudiens d’avoir financé al-Qaïda et préparé un attentat contre le président des Etats-Unis en abattant Air Force One.

C’est du fond de sa prison ultra-sécurisée du Colorado (Etats-Unis) que le Français Zacarias Moussaoui a attesté sous serment que d’éminents princes d’Arabie Saoudite avaient financé Al-Qaïda et participé à la préparation d’une attaque sur le sol américain.

L’ancien membre de l’organisation terroriste, impliqué dans les attentats du 11 septembre 2001, a déposé un témoignage auprès d’un tribunal fédéral de New York. Le témoignage, d’une centaine de pages, accuse des membres « extrêmement connus » de la famille royale saoudienne d’avoir été de généreux donateurs d’Al-Qaïda à la fin des années 1990.

Le prisonnier, qui purge la réclusion à perpétuité pour avoir aidé à la préparation des attentats du 11-Septembre, a été auditionné dans le cadre de l’instruction d’une plainte déposée à New York par des victimes du 11-Septembre ou leurs proches contre l’Arabie Saoudite.

Ses déclarations recueillies l’an dernier ont été rendues publiques le 2 février dernier par le tribunal de New York.

 L’Arabie Saoudite a démenti. Dans un communiqué, l’ambassade saoudienne aux Etats-Unis rejette toutes ces accusations, estimant que le prisonnier est un être dérangé.

Un homme jugé mentalement inapte par un psychiatre mandaté par ses propres avocats. Ces propos n’ont aucune crédibilité.

Zacarias Moussaoui, dont l’état mental avait été mis en cause, avait cependant été déclaré pénalement responsable pour être jugé pour terrorisme.

Article19.ma / iTélé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.