Un nouveau développement dans la crise du Rif. Les femmes qui sont restées jusqu’au là en retrait, ont finalement rejoint la contestation, samedi soir, place Parki Tchita à Al Hoceima, en réponse à un appel lancé sur Facebook pour observer un sit-in de solidarité avec le Hirak du Rif.

Au début le sit-in a connu des altercations avec les forces de l’ordre qui voulaient dispersaient les femmes ce qui a poussé ces dernières à scander des slogans dénonçant l’attitude des policiers. Le bras-de-fer a provoqué l’évanouissement d’une des manifestantes, évacuée par la suite vers l’hôpital, selon le site arabophone Hespress.

Lors de ce sit-in, les manifestantes, encerclées par les forces de l’ordre, ont scandé des slogans appelant à la libération des détenus du mouvement de protestation du Rif et brandi des photos de certains de ces détenus.

De leurs côtés, plusieurs jeunes ont manifesté dans plusieurs quartiers d’Al Hoceima après qu’ils aient été empêchés par les forces de l’ordre de rejoindre le quartier Sidi Abed où un protestataire a été arrêté par la police lors de la dispersion des manifestants.

Par ailleurs, selon certaines sources partisanes, une réunion au Cabinet royal avec les responsables des partis politiques sur les manifestations ininterrompues que connaît la ville d’Al Hoceima.
Toutefois, aucun des responsables partisans n’a dévoilé les détails de cette réunion, se contentant seulement d’en confirmer la tenue.

Du côté officiel, c’est un silence radio.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.