La coordination de lutte contre les stupéfiantes a mis en garde contre la recrudescence de la consommation des psychotropes qui ont envahi les établissements scolaires à Casablanca de manière significative.

Abdessamad Tahfi, coordinateur national de ladite coordination, a indiqué à Hespress que le phénomène a pris « tellement d’ampleur » que les services sécuritaires à Casablanca sont dans l’incapacité d’y faire face, plaidant pour une nouvelle approche en vue de protéger les enfants de ce fléau et des bandes organisées des trafiquants.

« L’usage de ces drogues chimiques s’est beaucoup répandue, beaucoup plus que le hachich, parmi les adolescents et les adolescentes », a-t-il précisé appelant les parents à être attentifs aux attitudes et comportements alimentaires de leurs enfants.

En ce sens, Tahfi a indiqué qu’en cas d’apparition des signes de violence ou de consommation anormale d’eau glacée chez leurs enfants, les parents doivent les faires consulter par un médecin spécialisé dans les questions de la drogue ou par un psychologue en vue de les sauver de l’addiction.

Selon le responsable associatif, il y a entre 2 et 3 pc au moins des élèves des établissements scolaires qui consomment ces psychotropes mortels, relevant que la lutte contre ce phénomène constitue un devoir national.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.