La population active en chômage s’est accrue de 8% au niveau national, passant de 1.081.000 en 2013 à 1.167.000 chômeurs en 2014, ce qui correspond à 86.000 chômeurs en plus, 63.000 en milieu urbain et 23.000 en milieu rural.

Le taux de chômage est ainsi passé, entre les deux périodes, de 9,2% à 9,9% au niveau national, de 14% à 14,8% en milieu urbain et de 3,8% à 4,2% en milieu  rural.

Les hausses les plus importantes du taux de chômage ont été relevées, en milieu urbain, parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans (+2,1 points), les femmes (+1,5 point), et les diplômés (+1,3 point).

Selon le haut Commissariat au Plan (HCP), le   chômage au Maroc « demeure en particulier élevé parmi les diplômés et les jeunes âgés de 15 à 24 ans ».

Le taux de chômage est de 4,7% parmi les personnes sans diplôme, de 15,5% parmi ceux ayant un diplôme de niveau moyen au niveau desquels il enregistre 22,4% parmi les diplômés de la spécialisation professionnelle, et de 20,9% parmi les detenteurs d’un diplôme de niveau supérieur avec en particulier un taux de 24,1% pour les lauréats des facultés.

Il est de 20,1% parmi les jeunes âgés de 15 à 24 et de 38,1% parmi les citadins d’entre eux, contre 9,9% pour l’ensemble des personnes âgés de 15 ans et plus.

 Taux de chômage en 2014 selon le diplôme (en %) 

Par ailleurs, l’enquête révèle que :

  • près de huit chômeurs sur dix (80,1%) sont des citadins ;
  • près des deux tiers (62,6%) sont âgés de 15 à 29 ans ;
  • plus du quart (27,6%) détiennent un diplôme de niveau supérieur ;
  • près de la moitié (45,4%) sont primo-demandeurs d’emploi ;
  • près de six chômeurs sur dix (59,2%) chôment depuis plus d’une année ;
  • et près de trois sur dix (29,2%) se sont retrouvés au chômage suite au licenciement ou à l’arrêt de l’activité de l’établissement employeur.

Situation et évolution du sous emploi

Le volume des actifs occupés en situation de sous emploi a augmenté, entre les deux périodes, de 978.000 à 1.100.000 personnes (de 530.000 à 589.000 personnes dans les villes et de 448.000 à 511.000 dans les campagnes). Le taux de sous emploi est ainsi passé de 9,2% à 10,3% au niveau national, de 8,4% à 9,5% dans les villes et de 10,1% à 11,2% dans le rural.

Article19.ma 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.