Journaliste et directeur du Centre international libanais des médias et de recherche, Rafiq Nasrallah estime que suite à la régente visite controversée de Donald Trump au Proche-Orient, « les arabes sont devenus les Apaches de l’Histoire ».

Les Apaches ont été des tribus guerrières amérindiennes qui résistèrent longtemps aux étrangers, affrontant d’abord les Espagnols (1520-1821), puis les Mexicains et enfin les Américains qui parviendront à les soumettre à la fin du xixe siècle.

Nasrallah, qui était, mardi dernier, l’invité d’une émission de télévision libanaise consacrée aux questions du monde arabe, notamment, la visite du président américain Trump dans la région, a entamé son intervention par les paroles d’une chanson d’Oum Kaltoum: « Les masques sur les faces traîtresses sont tombés et la réalité de Satan est devenue une évidence », en allusion aux promesses non tenues des américains comme jadis avec les dirigeants anglais.

Nasrallah a rappelé à cette occasion ce qu’il considère « l’Histoire de la bévue » consacrée par les correspondances McMahon en 1916, lorsque la Grande Bretagne (puissance coloniale de l’époque) a proposé à Chérif Hussein d’abandonner le Calife Ottoman, et en contrepartie on lui a promis  » la création d’un royaume arabe  » dont il deviendrait un jour le roi, avant que les arabes ne découvrent qu’il s’agissait en fin de compte « d’un leurre » comme en témoigne l’accord secret de Sykes-Picot.

En catimini, le 16 mai 1916, les accords Sykes-Picot sont signés entre Britanniques et Français, dépeçant l’Empire Ottoman. Un siècle plus tard, la région est plongée dans un chaos total, posant du point de vue occidental « la question d’une refonte des frontières » devenues plus instables que jamais.

Le journaliste libanais a également comparé « ce fameux leurre » à celui des « promesses » du Président Trump qui, comme ses prédécesseurs, s’est plutôt engagé à soutenir Israël contre vents et marrées.
Pour rappel, la récente visite de Trump à Ryad a été marquée par un accueil qualifié « d’historique » et a été couronné par la signature de contrats juteux de plus de 150 milliards de dollars. Trump a en outre pris part à la traditionnelle « danse du sabre », et ce, en marge de sa participation au sommet arabe-islamique-américain.

Le journaliste libanais a par ailleurs lancé un appel provocateur au Monde Arabe, exhortant ses peuples « de mettre fin à la reproduction sexuelle » pendant les 20 années à venir…

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.