L’indice de confiance des ménages (ICM), dont les composantes portent sur l’évolution du niveau de vie, du chômage, de l’opportunité à effectuer des achats de biens durables et de la situation financière, s’est établi à 78,2 points au 1er trimestre 2017, contre 71,6 points au T1-2016, indique le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Le solde d’opinion sur l’évolution passée du niveau de vie est resté négatif au premier trimestre, à -12 points, au lieu de -17,5 points le trimestre précédent et de moins 22,9 points une année auparavant, relève le HCP dans une note d’information sur les résultats de l’enquête de conjoncture auprès des ménages au T1-2017.

Globalement, 42,7% des ménages déclarent une dégradation du niveau de vie et 30,7% une amélioration, selon la note qui fait ressortir qu’au cours des 12 prochains mois, 27,6% des ménages s’attendent à une dégradation du niveau de vie, 39,0% à un maintien au même niveau et 33,4% à une amélioration.

Le solde d’opinion, atteignant un niveau positif qu’il n’a pas enregistré depuis le deuxième trimestre de 2012, passe ainsi à 5,7 points, au lieu de -2,4 points le trimestre précédent et -14,2 points une année auparavant, ajoute la même source.

S’agissant de la perception de l’évolution du chômage, 74,5% contre 9,6% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois, précise le HCP, notant que le solde d’opinion est resté négatif, à – 64,9 points, en amélioration toutefois par rapport au trimestre précédent où il était à -66,8 points et par rapport au même trimestre de l’année précédente où il a enregistré -67,7 points.

Pour ce qui est de l’achat de biens durables, 59,5% contre 19,5 % des ménages considèrent que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables, rapporte la note, faisant savoir que le solde d’opinion relatif à cette composante est resté négatif, passant à -40 points, après avoir été de -40,2 points en T1-2016 et -43,0 points le trimestre précédent.

Quant à la troisième composante de l’ICM, à savoir l’évolution de la situation financière, 57,5% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 35,1% déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et 7,4% affirment épargner une partie de leur revenu.

Le solde d’opinion relatif à la situation financière actuelle des ménages est resté ainsi négatif, à -27,8 points, en amélioration par rapport au quatrième trimestre de 2016 et en détérioration par rapport au T1-2016 où il était respectivement de -28,7 points et de -27,2 points.

Evaluant l’évolution de leur situation financière au cours des 12 derniers mois, 37,4% contre 10,7% des ménages considèrent qu’elle s’est dégradée. Cette perception reste ainsi négative, avec un solde d’opinion de -26,8 points, au-dessus des -33,3 points et -27,4 points enregistrés respectivement au trimestre précédent et au premier trimestre de 2016.

En revanche, le regard sur l’avenir de la situation financière des mêmes ménages demeure optimiste. Au cours des 12 prochains mois, 27,5% contre 14,1% des ménages, s’attendent à une amélioration de leur situation financière. Le solde d’opinion est resté ainsi positif à 13,4 points, en nette amélioration aussi bien par rapport au trimestre précédent où il était à 6,5 points que par rapport au même trimestre de l’année précédente où il a enregistré 1,2 point.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.