Des centaines de pèlerins juifs du monde entier ont afflué, dimanche à la commune d’Asjen dans la province d’Ouazzane, pour célébrer la Hilloula au mausolée de Rabbi Amram Ben Diwane.

A cette occasion, une cérémonie a été organisée par le Conseil des communautés juives au Maroc, à laquelle ont pris part les pèlerins venus des quatre coins du monde et des différentes régions du Maroc, et ont vécu des moments chaleureux de spiritualité et de recueillement, ponctués de prières.

Lors de cette cérémonie, qui s’est déroulée en présence du Conseiller de SM le Roi, André Azoulay, de l’ambassadeur itinérant de SM le Roi et secrétaire général du Conseil des communautés israélites du Maroc, Serge Berdugo, du gouverneur de la province d’Ouazzane, Jamal Attari, des représentants des instances élues et des personnalités civiles et militaires, des bougies ont été allumées dans tous les espaces du mausolée dans une ambiance empreinte de recueillement et de dévotion et marquée par des chants et des prières.

Dans une déclaration à la MAP, M. André Azoulay a souligné que le Maroc, pays enraciné dans toutes ses traditions, ses civilisations, ses histoires et ses richesses, est dans un consensus historique qui fête sa diversité, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI.

Le pèlerinage de Lag Ba Omer, la Hilloula, est en effet l’une des traditions les plus chères à la communauté juive, d’autant plus qu’il symbolise une des manifestations religieuses les plus originales du judaïsme marocain, avec le culte des saints qui trouve son origine séculaire dans l’influence arabo-musulmane des Marabouts, a indiqué, de son côté, M. Serge Berdugo.

Ce rendez-vous annuel, a-t-il ajouté, est l’illustration du caractère originel de la rencontre de deux monothéismes musulman et juif, mais également la conséquence d’une cohabitation multiséculaire qui, malgré les aléas de l’histoire, s’est renforcée dans le respect mutuel de la tolérance.

Il a, en outre, fait savoir que plus de 2.000 personnes venues du monde entier célèbrent, aujourd’hui, la Hilloula dans tous les sanctuaires à travers le Maroc, à Asjen, à Moualine Dad, Azemmour, Essaouira, Errachidia, Salé et Oujda.

« Notre communauté a pleine conscience de son privilège malgré son éclatement géographique actuel. Ses fils, qu’ils demeurent au Maroc ou ailleurs dans le monde, restent attachés par toutes leurs fibres à leur pays d’origine. A l’étranger, les originaires du Maroc s’appliquent à développer en eux, comme chez leurs enfants, le souvenir d’un pays où ils ont toujours connu la paix et ils continuent à donner jour après jour, les preuves de leur fidélité jalouse en défendant les intérêts sacrés du pays, en particulier dans la défense de l’unité territoriale du Royaume », a-t-il dit.

Selon Alloun Samy, membre du Conseil des communautés juives au Maroc et responsable du mausolée du Rabbi Amram Ben Diwane, cette cérémonie religieuse internationale, où l’on retrouve la quiétude et la symbiose entre les musulmans et les juifs présents dans le monde entier, confirme l’attachement de la communauté juive marocaine à son patrimoine culturel, en tant que l’une des facettes de la civilisation marocaine unique et plurielle.

Le Maroc est l’exemple de cette convergence, grâce à la clairvoyance de SM le Roi Mohammed VI qui a tenu à ce que cette tradition soit millénaire, a-t-il souligné. A cette occasion, des prières ont été élevées implorant le Tout-Puissant de préserver SM le Roi, Amir Al Mouminine, et de combler le Souverain en les personnes de SAR le Prince héritier Moulay El Hassan et de SAR le Prince Moulay Rachid et de l’ensemble des membres de la Famille royale. Des prières ont été également dites pour le repos de l’âme de feu SM Mohammed V et feu SM Hassan II, implorant le Tout-Puissant d’accueillir les regrettés souverains en Sa sainte miséricorde.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.