Une délégation a été dépêchée vendredi par le ministère de l’éducation nationale à une école privée de Salé à la suite d’allégations selon lesquelles une institutrice aurait abusé sexuellement d’une fillette de moins de 6 ans.

Selon Hespress, c’est la mère de l’enfant qui s’était plainte au directeur de l’établissement scolaire de l’attitude de l’institutrice faisant état de séquelles physiques sur la partie génitale de sa fille qui a reconnu qu’ils sont dus aux agressions sexuelles qu’elle subissait de la part de l’enseignante laquelle la suivait aux toilettes pour s’isoler avec elle.

Toutefois, le délégué provincial du ministère de l’éducation nationale, Abderrahmane Belyazid, a indiqué à Hespress que la réunion de la délégation précitée avec le directeur de l’établissement et l’institutrice concernée a conclu que les allégations avancées par la mère sont infondées, estimant qu’il s’agit plutôt d’un règlement de comptes familial.

Il a ajouté que les membres de la délégation ont examiné le passé professionnel de l’institutrice qui a rejeté, lors de la réunion, toutes les accusations dont elle fait l’objet appelant à une expertise médicale sur l’enfant et à suivre les procédures juridiques nécessaires.

Il a également indiqué que les membres de la délégation sont persuadés qu’il s’agit d’un différend entre l’institutrice et la mère qui est séparée de son mari lequel vit à Marrakech, précisant que la fillette avait rendu visite à son père et s’était absentée de l’école pendant 16 jours.

Belyazid a, enfin, appelé la mère à recourir à la justice au cas où elle persiste à accuser l’institutrice.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.