Au lendemain du premier tour, le ministère de l’Intérieur a publié ce lundi après-midi les résultats définitifs, qui doivent encore être proclamés officiellement par le Conseil constitutionnel.

Le ministère de l’Intérieur a publié ce lundi après-midi, les résultats définitifs du premier tour de l’élection présidentielle, après 100 % des bulletins dépouillés. L’abstention atteint 22,23%.

Le candidat d’En Marche ! Emmanuel Macron arrive en tête , avec 24,01% des voix, selon la Place Beauvau. Marine Le Pen, seconde qualifiée, compte près de trois points de retard (21,30%).

L’ancien ministre de l’Economie, dont le mouvement est né seulement un an plus tôt, fait désormais figure de favori à deux semaines du second tour, prévu le 7 mai. Bon nombre de frontistes imaginaient leur candidate en tête et s’approchant des 27,73% récoltés lors du premier tour des régionales de 2015. Mais ils peuvent se consoler avec un résultat qui reste historique : Marine Le Pen a en effet battu le record du nombre de voix récoltées par le FN.  Elle a recueilli plus de 7,6 millions de bulletins. «Marine Le Pen fera plus de 10 millions de voix dans 15 jours», a pronostiqué lundi matin Manuel Valls sur France Inter.

Au terme d’un match à quatre serré, François Fillon (Les Républicains) s’incline de peu et termine troisième (20,01%), suivi de très près par le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon. Ce dernier, crédité d’un score de 19,56%, a un temps appelé à la «retenue» sur les estimations données. «Nous ne validons pas le score annoncé sur la base de sondages. Les résultats des grandes villes ne sont pas encore connus», avait-il annoncé sur Facebook vers 21 heures, avant de préciser, une heure plus tard, depuis son QG, attendre les résultats définitifs du ministère de l’Intérieur et ne pas donner de consignes de vote pour le second tour.

La claque pour Hamon, Dupont-Aignan frôle les 5%

Très loin derrière vient le candidat socialiste Benoît Hamon, qui obtient 6,36%. «Une défaite historique», a reconnu le Brestois. C’est le pire score d’un candidat socialiste depuis Gaston Defferre en 1969 (5,01%). Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) échoue à un cheveu des 5%(4,7%), le seuil permettant le remboursement forfaitaire des frais de campagne, soit 8 004 225 euros.

Aucun autre candidat n’atteint cette barre. Jean Lassalle (Résistons !) pointe à 1,21% et Philippe Poutou (Nouveau Parti anticapitaliste) à 1,09%. François Asselineau (Union populaire républicaine), Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) et Jacques Cheminade (Solidarité & Progrès) ferment la marche avec respectivement 0,92%, 0,64% et 0,18%.

Source: leparisien.fr

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.