Aicha, la cinquantaine, s’est aspergée d’un produit inflammable (diluant) et a grimpé à un poteau électrique, lundi sur le boulevard Allal Benabdellah à Rabat, menaçant de s’immoler par le feu en signe d’indignation contre « l’injustice » dont elle a été victime.

Elle était armée d’un drapeau marocain, signe de courage, de patriotisme et volonté de sacrifice pour défendre sa cause.

Aicha est passée à cette étape ultime à cause d’une décision « d’expropriation » d’un lot de terrain qu’elle possédait et d’une « escroquerie » concernant une maison dont elle était la propriétaire.

Par son geste, la vieille dame a attiré une foule nombreuse qui s’est solidarisée avec elle et protestait contre des agents d’autorité qui voulaient la faire descendre avec la force.

Pendant de longues heures, Aicha est restée suspendue à une dizaine de mètres du sol jusqu’à l’arrivée de Me Mohamed Ziane, l’ancien bâtonnier de Rabat et ex-ministre des Droits de l’homme.

Me Ziane a promis de l’aider à récupérer ses biens et poursuivre en justice ceux qui lui ont fait du mal, en la poussant au suicide.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.