People – Fin connaisseur du Sahara, Charki Draiss serait candidat au poste d’ambassadeur à Nouakchott

share on:

Un fin connaisseur du Sahara et de ses coutumes, Charki Draiss, l’ancien ministre délégué à l’Intérieur serait candidat au poste d’ambassadeur du Maroc à Nouakchott. Poste qui est resté vacant depuis le décès d’Abderrahmane Benomar en 2016.

Dans son édition de jeudi, Akhbar Alyaoum qui cite des « sources bien informées », relate le départ de Draiss du ministère de l’Intérieur où il a passé 4 décennies dans ses rouages pour se préparer au poste d’ambassadeur en Mauritanie.

Officiellement, rien n’a filtré sur cette « nomination », sachant que les rapports maroco-mauritaniens sont loin d’être au beau fixe. Draiss serait probablement le candidat idéal afin de réchauffer les relations entre les deux pays voisins, après un froid qui n’a que trop duré, entre autres à cause de l’affaire du Sahara.

Pour rappel, Draiss a rejoint le ministère de l’Intérieur en 1977, en tant que civiliste avant d’être nommé administrateur-adjoint en1979. En 1988, il est nommé caid attaché à l’administration centrale au même département, puis secrétaire général de province attaché à l’administration centrale.

En 1998, Draiss est nommé gouverneur de la province d’Al Haouz puis, en 1999, gouverneur-directeur des Affaires générales au ministère de l’Intérieur. Il est par la suite nommé gouverneur-directeur du personnel d’autorité en 2003 puis wali de Tétouan par intérim en 2005.

En juin de la même année, il est nommé wali de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia el Hamra, gouverneur de la province de Lâayoune, poste qu’il occupe jusqu’à sa nomination, en septembre 2006, directeur général de la sûreté nationale (DGSN).

Le 3 janvier 2012, il est nommé par le roi Mohammed VI, ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur dans le gouvernement Benkirane.

Article19.ma

share on:

Leave a Response